Décès des soldats Ivoriens, L’Onu dément

« La Côte d’Ivoire, qui a toujours œuvré au sein des instances sous-régionales, régionales et internationales, pour la paix, la stabilité et le respect de l’État de droit, ne peut s’inscrire dans une logique de déstabilisation d’un pays tiers », indique un communiqué de la présidence ivoirienne publié à l’issue d’un Conseil national de sécurité (CNS) extraordinaire. « Aucun militaire ivoirien de ce contingent n’était en possession d’armes et de munitions de guerre ».

« Il a été établi que 49 militaires ivoiriens se trouvaient illégalement sur le territoire national du Mali (…) en possession d’armes et de munitions de guerre, sans ordre de mission ni autorisation », déclare ainsi le porte-parole du gouvernement malien, le colonel Abdoulaye Maiga dans un communiqué lu lundi soir à la télévision national.

Suite au communiqué émis par le conseil national de sécurité ivoirien, l’ONU a mené des investigations en vue de déterminer les raisons de la présence des 49 soldats ivoiriens sur le territoire malien.

%d blogueurs aiment cette page :